LABROUSSE Geneviève

Les amoureux d’après Peynet antibes-14-02-2013 – Inauguration à ANTiBES

 

Sculpteur, médailleur à la MONNAIE de PARIS

Née le 16/12/1942 à Paris XV°, nationalité française.

Atelier Louise Cazenavette, Atelier André Del-Debbio, Académie Nicoli Carrare Italie.

Médaille de bronze 2003 de la ville de Paris.

2013 : achat par la ville d’Antibes d’un bronze, en 140cm, de la sculpture « Amoureux sur talus », Labrousse d’après Peynet.

De 1964 à 1989, sous le pseudonyme Geneviève Pons-Vignon, Geneviève Labrousse crée des modèles en volume pour différents éditeurs  ( Nathan/Hachette/Daniel Hechter/Festa) : sculptures animalières, figurines, médailles, bas-reliefs, masques, bustes, création d’une nouvelle effigie de Marianne(1986).

En 1983, la Ville d’Aix en Provence lui demande la création du crayon d’or pour son festival de la bande dessinée. En 1984, la SNCF, gare Paris-Est, lui commande la création du médaillon « Origine de la ligne Paris-Strasbourg »

En 1991, ses sculptures sont éditées par Art Volume et en 1993 par les Cristalleries Royales de Champagne : collection « Métamorphoses ».

.Depuis 1977, elle crée des médailles pour la MONNAIE DE PARIS, et des fontes : « rêve d’intimité »(1986),  « évasion »(1998).

En 1987, la municipalité d’Epinay sur Seine lui demande de créer une statue à la mémoire de Louise Michel, « Composition sur Louise Michel », qu’elle réalise en pierre reconstituée, (1m60)

En 1988, elle est sélectionnée sur concours pour la réalisation de trois sculptures monumentales au   JAPON, d’après les dessins de Peynet : « L’amour et la paix » Hiroshima bronze 160cm, « Amoureux sur talus » Karuizawa 1990 bronze 140cm, « Amoureux avec anges » Sakuto central parc 1991, marbre blanc de Carrare 260cm.

Principaux Salons :

SAM 2014, WHO’S WHO Art club international, Paris VI.

2012 : SIEL de Paris, les œuvres qui parlent.

2007/2008/2012 : Artistes contemporains, Honfleur. 2010/2013 : Carrousel du Louvre, Paris.

2006/2007/2012 /2013/2014 : Art en Capital,  Grand Palais, Paris.

2003 : Centre cultuel Christiane Peugeot, Paris, premier prix du public.

De 1998 à 2017 Salon du X au XV, Prix de sculpture 2000 de l’Amicale des Amateurs d’Art.

Depuis 1978 : Salon des Artistes Indépendants, Paris, sociétaire.

1992 : Fair, Rambouillet. Automne, Paris.

1989/90 : Festival international d’Ouistreham Riva Bella, prix Hank Vogel.

1985 à1890 : Corbeil. Rueil-Malmaison. 1983 :F.I.D.E.M., Florence, Italie.

-Principales expositions :

2016 : galerie Guillet Arcane, Paris IX

2015 :Galerie Métanoïa, Paris

2013 : galerie de l’Œuvre qui parle, Paris VII

2009 : galerie Guillet Arcane 17, Paris IX. 2011 : SPA villa Thalgo, Paris Trocadéro

2008 : Artcour, Paris VIII. 2006 : galerie Mona Lisa, Paris VII

2004 et en PERMANENCE depuis 1992 : galerie APESTEGUY, Deauville.

2002 et en PERMANENCE depuis 1992 : galerie ARTEVIVA, Levallois-Perret.

1998 : galerie des Artistes du Montparnasse, « Atelier 75 », Paris

1995 : galerie J.Meyer, Paris VIII. 1994 : Académie Octave et Arpège, Paris VIII.

1993 : galerie M.G.Lorette, Paris IV. 1992 : galerie Maxime St Paul, ParisIV.

1991 : galerie Pons-Debord, Paris VI. 1990 : galerie Katia Granoff, « Atelier 75 », Paris VI.

1986 : Musée Roy Adzac, Paris XIV. 1984 à 1991 Espace Deauville.

1984 : galerie Bernheim-Jeune « peintres et sculpteurs contemporains », Paris VIII.

1981 : galerie La Chaumière, Paris VI. 1983 : galerie Bacchiglione, Vicenza, Italie.

1979 : galerie Couleur d’aujourd’hui, Deauville. Galerie Claude Renaud, Paris VI.

Galeries en permanence : depuis 1992 : ARTEVIVA, Levallois-Perret.

Depuis 2002 : GUILLET, Paris IX°

De 1992 à 2004 Galerie Anne APESTEGUY, Deauville.

Affiliée à la Maison des Artistes n° L000978

Membre de l’ADAGP, association d’auteurs, qui la représente pour le recouvrement des droits d’auteur : http://bi.adagp.fr

source vive

la mue marbre

Premiers jours

Première demeure

Ourse et ourson

le point du jour

Lancée

Horizon pierre 40cm

Harmonie-bronze

Flamme, bronze, 50cm

En geste

émoi

Échappée

Composition sur louise michel-epinay sur seine

Texte de Jean Cathelin, L’iris Espace N°61 26/04/200

« Geneviève Labrousse ne cesse de parfaire le mouvement immobile des personnages- seuls ou en couple- de pierre, qu’elle dresse dans l’espace, tant et si bien que, d’une exposition à l’autre, quand on voit les photos des ses œuvres on les imagine monumentales tant le sens de l’espace y est présent.Descendante à la fois de Brancusi, Arp et Laurens, elle montre avec des œuvres comme « Source vive » la synthèse des formes qui lui est chère, réduisant la figuration à l’essentiel de la forme-geste dans la lumière.Sa puissance expressive ne va pas sans un certain lyrisme très sensible qui porte en soi une vision équilibrée de l’existence, une liberté d’être que l’amour de la liberté d’être, voire de l’amour tout, court, anime.»